Musée d'art contemporain des Laurentides MACL

École Multidisciplinaire de l'image - UQO
Cappucine

LE SACRÉ ET LE SYMBOLIQUE

Le Musée d’art contemporain des Laurentides et la maîtrise en muséologie et pratiques des arts de l’École multidisciplinaire de l’image de l’Université du Québec en Outaouais ont eu l’honneur d’accueillir la philosophe Catherine Malabou comme professeure et conférencière invitée. Entre le 22 août et le 2 septembre 2016, Catherine Malabou dirigea un séminaire intensif intitulé Le sacré et le symbolique : une lecture de Homo sacer de Giorgio Agamben.

« Dans Homo Sacer, le but de Giorgio Agamben est clair: déconstruire la notion traditionnelle du sacré telle qu’elle a été constituée à la fois dans l’anthropologie (Levi-Strauss), la linguistique (Benveniste) et la théorie politique (Kantorowicz). «Sacer», dans Homo Sacer, doit s’entendre davantage comme «profane» que comme «sacré»: telle est la thèse fondamentale du livre, qui met en avant la «zone d’indistinction» dans laquelle sont entrés le sacré et le profane à l’heure de la biopolitique. Nous verrons que cette redéfinition met aussi en cause la catégorie traditionnelle du «symbolique» telle qu’elle a également fonctionné en anthropologie, en politique ou même en psychanalyse.

Je me demanderai toutefois si l’approche d’Agamben permet réellement d’évacuer les visions traditionnelles du sacré et du symbolique dans la mesure où son analyse de la biologie (le «bio» dans biopolitique) reste extrêmement classique et ne prend pas la mesure du potentiel de résistance que recèle la biologie cellulaire aujourd’hui, qui va bien au-delà de la génétique et de ses manipulations.

Je propose la lecture d’un chapitre par séance, la deuxième partie de la séance sera consacrée aux exposés des étudiants. »

Catherine Malabou

MMA7023. Le sacré et le symbolique : une lecture de Homo sacer
Plus de détails : http://emi.uqo.ca/malabou

EN LIRE PLUS

Catherine Malabou

Bibliographie